Azref ..les lois qui géraient le quotidien de l'Amazigh antique

Discussion dans 'Observatoire de la presse' créé par mimouni, 14 Janvier 2016.

  1. mimouni

    mimouni Member

    Beaucoup de médias reprennent ce sujet et a chaque fois on constate l'amalgame générale qui caractérise leurs analyses.
    Mr Adrar n illouz sur souss.com parle de "constitution tribale" et rejette le terme "droit coutumier" hérité du colon Français.
    -Pour "constitution tribale" et avec tout mon respect pour mon collègue , je ne pense pas que ce terme représente exactement AZREF AMAZIGH, pourquoi?
    La constitution tribale devait etre des lois qui gèrent le quotidien et les litiges dans une tribu, or Azref n'est pas crée et utilisé pour ça, Azref n'est destiné qu' a gérer le contenu du grenier.
    Les planches de Azref contenaient des textes qui définissent les droits des utilisateurs du grenier, les répartitions des locaux, les matières et les bijoux qui y sont déposés, puis, le salaire du gardien et la récompense du chat qui chasse les rats. Une grosse cuillère en bois servait de mesure pour donner a chacun son droit.
    Azref ne peut donc gérer la tribu , et dans les textes il n y a rien qui peut servir a régler un problème tribal .

    Les textes qui parlent de constitution tribale sont reservé au cas des Indiens d'Amerique et c'est l'université d'Oklahoma qui pronait ce projet " the National Indian Law Library of the Native American Rights Fund, and Native American tribes. The following Tribal Constitutions can be found in Oklahoma site

    Deuxième question qui me tracasse:
    J'ai moi meme vu et toucher a ses "louh" planches de loi en bois, ces textes sont écrites en Arabe

    Il est évident que ces igoudars (greniers) ne dépassent pas en age 5 siècles pour les plus anciens, donc l'Islam et l'Arabe étaient bien implantés au Maroc, mais ..qui a écrit ces textes et pour qui elles sont écrites puisque dans ces régions encore aujourd'hui sont rares ceux qui maitrisent l'Arabe!

    [​IMG]

    [​IMG]



     

Partager cette page